Comment la crise a accéléré la transformation numérique et ce qu'on peut en retenir

Edition n°3 - 7 juillet 2020 - Bonnes pratiques, usages, tendances, business, outils...

▶️ FOCUS : la crise, accélératrice de transformation numérique (et d’efficacité)

Le confinement a rendu nécessaire la diffusion des usages numériques dans de nombreuses rédactions, par la force des choses.

  1. Le télétravail s’est mis en place pour la plupart des employés du jour au lendemain. Zoom, Meet ou Teams sont devenues les nouvelles salles de réunion.

  2. L’utilisation des outils numériques s’est généralisée. En journalisme télé, les machines virtuelle ont facilité le montage vidéo à distance. Les systèmes éditoriaux en ligne ont permis la publication sur le web.

  3. La collaboration s’est mise en place entre les équipes ou les services et le partage impératif des informations dans le cloud est devenue la règle.

  4. Les choix éditoriaux sont devenus plus drastiques, à l’heure où les ressources étaient limitées par le chômage partiel. On a fait moins, mais mieux.

  5. Le recyclage des archives s’est imposé et les rédactions ont souvent découvert qu’elles disposaient d’une manne mal exploitée de sujets froids à rééditer. Ce que je mentionnais au point 4 de cet article de 2016.

  6. La qualité de la réalisation est passée derrière celle du propos lui-même. Ainsi des directs à domicile via la webcam (l’esthétique Zoom”), ou des video mobile avec montage simples. Abandonnés les formats trop compliqués à produire.

  7. L’interactivité cruciale avec son audience est revenue au premier plan, ainsi que la nécessité de rendre service, concrètement (comme par exemple avec l’impression des autorisations de sorties dans la presse)…

  8. La créativité éditoriale : les contraintes et limitations techniques ou humaines n’ont pas bridé la créativité, bien au contraire.

    👉 Reste quelquefois à structurer ces initiatives parfois désordonnées, afin que l’élan ne retombe pas. Devinez qui propose cet accompagnement ? 😇


▶️ 3 liens incontournables de la semaine

📌 Le dernier rapport du Projet Arcadie qui cherche à mettre en lumière l’activité des élus est édifiant. La sur-représentation en télévision des “grandes gueules” de la politique, notamment sur les chaînes d’info en continu, montre à quel point la course à l’audience tv favorise le buzz et la polémique vide.

👉 Lire l’analyse détaillée de ce rapport dans mon fil Twitter

📌 Pourquoi le multitâche est pénible et nous fait perdre du temps : notre attention reste partiellement attachée à la tâche interrompue, car nous avons un besoin fondamental d'accomplissement.
👉 Les femmes ne sont pas plus douées en ce domaine, mais plus contraintes.

📌 L’insertion des jeunes journalistes est de plus en plus difficile. Selon l’Observatoire des métiers de la presse, en 2018, seuls 30 % des journalistes en 1e demande de carte de presse étaient en CDI, contre 66 % en 2000. La chute des revenus publicitaires liée à la crise et la faillite de Presstalis n’aident pas.
👉 Lire l’enquête du Monde


▶️ En bref, dans les médias

  • Le gouvernement prévoit un crédit sur 50% du prix du premier abonnement à la presse et dans la limite de 50 euros.

  • Facebook annonce que son nouvel algorithme va favoriser les contenus originaux. Bon, ce n’est pas la 1e promesse qu’ils font, autrefois c’était pour lutter contre les contenus racoleurs, avec l’efficacité que l’on sait.

  • Le « Times » de Londres lance une nouvelle radio sur Internet et en DAB. L'objectif est d'exposer les contenus à une nouvelle audience, sans porter atteinte au modèle payant du journal sur le web.

  • Le Monde s'inspire de la recette qui fonctionne bien au @nytimes et gonfle son offre de jeux en ligne pour booster le recrutement d'abonné.


🎁 BONUS : les Stories débarquent sur Wordpress

Google lance un plugin WordPress bêta qui permet aux éditeurs de profiter des Stories web sur mobile (en AMP).


🍰 CERISE SUR LE GÂTEAU : l’ESJ Pro et Ouest Media Lab vous offrent une réduction de 15% au festival de l’information locale, en ligne du 21 au 25 septembre prochain. Il vous suffit d’indiquer le code promo suivant : ESJpro_FIL20


Cette info-lettre vous a plu ? Vous pouvez vous y abonner en cliquant le bouton ci-dessous. Et n’hésitez pas à la partager :)

A la semaine prochaine !