L'irrésistible ascension des newsletters

Edition n°16 - 3 novembre 2020 - Bonnes pratiques, usages, tendances, business, outils...

▶️ FOCUS : pourquoi la newsletter est-elle si tendance ?

Il y a quelques années, l’e-mail, ringardisé par l’irruption des réseaux sociaux, semblait voué à disparaître. Cette prophétie ne s’est pas réalisée et la newsletter est plus que jamais en vogue, constate La revue des médias.

Pas un groupe média qui ne déploie une stratégie de diffusion de ses contenus via les newsletters, comme au Figaro (3 millions d’inscrits), au Parisien (un million), au New York Times (14 millions)…

Le grand changement toutefois est que le trafic n’est plus un enjeu. Fini ces listes d’accroches qui renvoyaient de manière redondante vers les articles du site web. Ce qui compte désormais, c’est de proposer un contenu accessible directement (sans cliquer) et d’engager une communauté pour :

“conquérir de nouveaux abonnés et, surtout, pour les fidéliser” explique Pierre Chausse, directeur adjoint des rédactions au Parisien.

Afin de transformer leurs lecteurs en abonnés, les médias mixent contenus gratuits et payants. Ouest-France place environ '“15 à 20 % de contenus payants”.

D’autres réservent ce service aux abonnés payants afin d’ajouter une brique motivationnelle de plus pour susciter l’achat. Certains comme Brief.me, Bulletin ou Vert en font même un business en soi.

S’agissant des bonnes pratiques, Kéliane Martenon a réalisé un thread Twitter qui résume la stratégie gagnante de MorningBrew aux EtatsUnis :

Les newsletters fleurissent tellement que certains, comme Pigeoninbox, proposent même une application pour les agréger et s’y retrouver. Quitte à réintroduire une forme d’infobésité : nous n’avons toujours qu’une journée de 24 heures.

👉 Newsletters : huit clés pour réussir son offre éditoriale et sa diffusion
👉 Réussir sa newsletter ou améliorer son efficacité (formation)


▶️ 3 liens incontournables de la semaine

  • Sébastien Esser, fondateur de Steady HQ, une solution pour bâtir une communauté en ligne, concurrente de Substack, évoque la règle des trois 5 :

”On estime que 5% des membres, paieront en moyenne 5€/mois, si vous leur demandez au moins 5 fois.”



▶️ En bref, sur Internet


🎁 BONUS : interrogez vos publics en quelques secondes

Créez des sondages en ligne gratuits, simples et beaux via strawpoll.com. Vous pouvez aussi vous en servir pour programmer un rendez-vous à plusieurs (“Doodle-like”).

————————————————————————————-

Cette info-lettre vous a plu ? Vous pouvez vous y abonner en cliquant le bouton ci-dessous. Vous avez aussi le droit de la partager :)

Pour recevoir cette infolettre tous les mardi matin, indiquez votre e-mail ci-dessous :